Ma santé - Mon budget

Payer mes cotisations de mutuelle

Comme Mickaël, de nombreux français n’ont pas de couverture maladie complémentaire. A 29 ans, pourtant, ce jeune jardinier municipal souffre régulièrement du dos. Des aides peuvent l’inciter à adhérer à une mutuelle. Il contacte les services sociaux ; après avoir étudié sa situation, ces derniers lui donnent des informations sur l’ACS.

Une aide à l’acquisition d’une complémentaire santé

L'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) s'adresse aux personnes disposant de revenus modestes. Leurs ressources ne doivent pas dépasser de plus de 35 % le seuil d'accès à la CMU complémentaire. Le montant de l’aide est variable en fonction de l’âge de l’assuré (100 euros pour les moins de 16 ans, 200 euros pour les 16-49 ans, 350 euros pour les 50-59 ans et 550 euros à partir de 60 ans).

Si votre demande d’ACS est acceptée, vous recevez une attestation-chèque. Vous devez la présenter à l’organisme de complémentaire santé parmi les offres homologuées ACS. En effet, depuis le 01 juillet 2015, tous bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé peut choisir l’offre labellisée « Accès Santé » retenue par les pouvoirs publics, dans le cadre de l’appel d’offre ACS.

 Pour en savoir plus

 

La Couverture Maladie Universelle Complémentaire 

En plus de l’ACS, il existe aussi la Couverture Maladie Universelle Complémentaire ou CMU-C

La CMU-C est une protection complémentaire santé gratuite. Elle prend en charge les dépenses restant à charge après le remboursement de la Sécurité sociale (ticket modérateur, forfait hospitalier) elle est soumise à conditions de ressources.

Consultez les plafonds de la CMU-C et de l’ACS

 

Une minoration de cotisation de sa mutuelle

Certaines mutuelles, comme la MNT, ont un service d’ action sociale et propose à leurs adhérents une minoration de leur cotisation sous conditions de ressources. 


Vous êtes adhérent MNT ?

La minoration de cotisation à la MNT est de 10 % à 20 % du montant de la cotisation. Les revenus bruts du foyer doivent être inférieurs à un plafond de ressources défini par le règlement mutualiste de la MNT. 

L’adhérent et son conjoint peuvent bénéficier de 10 % à 20 % de réduction, suivant leur situation familiale et professionnelle. Le conjoint de plus de 30 ans ne percevant pas de revenu et le ménage exonéré d’impôt sur le revenu bénéficie, par exemple, de 10 % de réduction.

Adressez-vous à votre conseiller de section MNT pour déposer votre demande d’aide.

> Consultez les barèmes