Ma santé - Mon budget

Le parcours de soins coordonnés

Eté comme hiver, Thierry souffre d’angines à répétition. Il pense que ce serait une bonne idée de prendre rendez-vous chez un médecin oto-rhino-laryngologiste. Malheureusement Thierry n’en a pas parlé à son médecin traitant, il se retrouve « en dehors du parcours de soins coordonnés ».

Ce qu'il faut retenir

Médecin traitant :

Généraliste ou spécialiste, c’est le médecin que vous choisissez pour votre suivi médical. 

Dès l’obtention de votre carte Vitale (à partir de 16 ans), vous devez déclarer un médecin traitant, afin de ne pas être pénalisé dans vos remboursements.

La déclaration de votre médecin traitant se fait auprès de votre Caisse d'Assurance Maladie à l'aide du formulaire de « Déclaration de choix du médecin traitant ». Ce formulaire doit être signé par votre médecin traitant. Vous pouvez également faire cela par Internet, si votre médecin vous le propose. 
Vous pouvez changer de médecin traitant quand vous le souhaitez.


Médecin correspondant :

Dans certains cas, votre médecin traitant peut vous orienter vers un autre médecin, généraliste ou spécialiste. Ce dernier est appelé médecin correspondant

Accès directs spécifiques : 

Les « accès directs spécifiques » à un spécialiste (soit une consultation sans passage par le médecin traitant) ne sont pris en charge par la Sécurité sociale à 70 % que dans le cas de la consultation d’un :
- Gynécologue : uniquement pour l'examen clinique périodique comprenant les actes de dépistage, la prescription et le suivi de la contraception, le suivi de grossesse ou l'interruption de grossesse médicamenteuse 
- Ophtalmologue : uniquement pour la prescription et le renouvellement de verres correcteurs ou de lentilles de contacts, des actes de dépistage et suivi du glaucome
- Psychiatre ou un neuropsychiatre (entre 16 et 25 ans)
- Stomatologue (pour les actes chirurgicaux lourds)

A condition que l’assuré ait déclaré un médecin traitant.

Les bons réflexes de M. Astuces

Le parcours de soins coordonnés :

Pour respecter le parcours de soins coordonnés, il suffit de : 
- désigner son médecin traitant à partir de 16 ans
- consulter son médecin traitant afin d’être orienté vers un autre médecin (dit correspondant) quand cela est nécessaire.

Outre les accès directs spécifiques, vous pouvez consulter un autre médecin que votre médecin traitant dans les cas suivants : 
> votre médecin traitant est en vacances vous consultez son remplaçant  
> en cas d’urgence
> si vous êtes loin de chez vous 

Sans désignation de médecin traitant, l’assuré sera toujours considéré hors du parcours de soins coordonnés. Il sera pénalisé à chaque remboursement : les BRSS et Taux de remboursement seront moins intéressants.